John Entwistle | Biographie

john entwistle biographie

John Alec Entwistle est un bassiste de rock anglais né le 9 octobre 1944 à Chiswick, dans la banlieue de Londres et mort le 27 juin 2002 à Las Vegas. Connu principalement, pour avoir été le bassiste du groupe mythique The Who, il fait partie de ces musiciens de légende dont la virtuosité et la créativité ont énormément apporté au monde de la basse.

John Entwistle biographie
Cours de basse⎥Blog BassistePro.com – Cours de basse⎥apprendre la guitare basse avec un Pro⎥

——->>>>>>> Partagez cet article sur les réseaux sociaux afin qu’il puisse aider d’autres bassistes motivés à progresser ! :-)

John Entwistle, sa carrière

Enfant unique d’un père trompettiste et d’une mère pianiste, John a surtout été élevé par sa mère, à South Acton, suite à la séparation de ses parents. Dans les années 40, le divorce était une chose assez rare et cela a certainement contribué à façonner la personnalité introvertie et stoïque d’Entwistle.

Il commence à prendre des cours de piano à l’âge de 7 ans, mais cette expérience ne s’avère pas très concluante. Il n’apprécie pas tellement cet instrument, et lui préfère la trompette.

À l’âge de 11 ans, il intègre la Acton County Grammar School et se lance dans l’apprentissage du cor d’harmonie. Il joue alors dans l’orchestre symphonique de l’école, le Middlesex Youth Orchestra. C’est dans cette école, en deuxième année, qu’il rencontre Pete Townshend, avec lequel il va sceller une grande amitié.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Verdine White Bassiste Earth Wind and Fire | Biographie

Les deux compères vont former un groupe de jazz, appelé The Confederates, mais après seulement un concert, ils vont décider de se tourner définitivement vers le rock. À ce moment-là, Entwistle a du mal à s’entendre sur scène avec sa trompette. Après avoir brièvement essayé la guitare, il est rapidement attiré par le son grave et puissant de la basse.

Au début des années 60, John Entwistle est remarqué par Roger Daltrey, qui était aussi à la Acton County, une année au-dessus de lui, et qui avait depuis quitté l’école pour travailler dans la tôle. Ce dernier l’invite à faire partie de son groupe, The Detours, et Entwistle en profite pour convaincre Daltrey d’embaucher Pete Townshend.

——->>>>>>> Êtes-vous un fan de John Entwistle ? Dites-le moi dans les commentaire. :-)

Naissance de The Who

En 1963, Roger Daltrey abandonne le poste de guitariste pour le confier à Pete Townshend et se consacrer pleinement au rôle de leader et de chanteur. C’est au cours de cette année qu’ils décident ensemble de rebaptiser leur formation The Who. Avec l’arrivée du batteur Keith Moon, en 1964, le groupe adopte alors sa forme définitive.

En 1965, The Who sort un single, My Generation, qui va les faire connaître, ainsi que leur premier album du même nom. Ce morceau contient l’un des premiers solos de basse de l’histoire, dans lequel on peut y entendre toute la virtuosité et la créativité d’Entwistle. Il utilise une technique de son invention dite de typewriter (machine à écrire), qui lui permet de jouer des notes de façon percutante et très rapide.

D’ailleurs, l’un des deux surnoms dont a été gratifié Entwistle au cours de sa carrière était « Thunderfingers », à cause de la rapidité de mouvement de ses doigts. Son deuxième surnom, « The Ox » (le bœuf), était dû à sa carrure, et sa tendance à boire et manger toujours plus que ses acolytes. Sa conduite sur scène en est aussi sûrement pour quelque chose. En effet, il jouait souvent de façon quasiment immobile, créant un contraste original avec la vélocité de ses doigts et le chaos provoqué par les autres membres du groupe.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  John Paul Jones, le bassiste de Led'Zep | Biographie

À ce titre, Bill Wyman, bassiste des Rolling Stones, le décrit comme « l’homme le plus silencieux en privé, mais l’homme le plus bruyant sur scène ». Entwistle est aussi l’un des premiers à utiliser des stack d’amplis Marshall afin de s’entendre par-dessus le tapage du groupe.

En perpétuelle surenchère de volume sonore avec Pete Townshend et Keith Moon (qui a même utilisé des explosifs sur son kit batterie à l’occasion d’un show télévisé), The Who gagne rapidement sa réputation de « groupe le plus bruyant de la planète ». Il figure même dans le livre Guinness des Records pour avoir atteint 126 décibels lors d’un concert à Londres en 1976.

Entre 1965 et 1982, The Who va sortir une dizaine d’albums qui vont connaître le succès. De Tommy (1969), à Quadrophenia (1973), en passant par Who’s Next (1971), ou The Who Sell Out (1967), tous leurs albums vont finir disques d’or ou de platine en Angleterre et aux États-Unis.

Carrière solo

En 1971, John Entwistle sort son premier album solo : Smash Your Head Against the Wall. En effet, en plus d’être un bassiste de génie et un multi-instrumentiste, Entwistle était aussi chanteur et auteur-compositeur. Il est ainsi à l’origine de nombreux passages chantés dans certaines chansons de The Who, notamment les parties de chant guttural que l’on peut entendre dans Boris the Spider par exemple.

En 1990, John Entwistle part en tournée avec The Best, un super-groupe composé de Joe Walsh, Keith Emerson, Jeff Baxter et Simon Phillips.

Vers la fin de sa carrière, il forme le John Entwistle Project, avec le batteur Steve Luongo et le guitariste Mark Hitt, qui deviendra plus tard The John Enwistle Band. Ils sont rejoints par Godfrey Townsend (qui remplace Mark Hitt à la guitare) et Gordon Cotton aux claviers.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Robbie Shakespeare biographie : bassiste n°1 du reggae

Le 27 juin 2002, un jour avant la première représentation de la tournée de The Who, John Entwistle est retrouvé mort dans sa chambre du Hard Rock Hotel & Casino à Las Vegas. D’après le médecin légiste, le décès est dû à une crise cardiaque suite à l’absorption de cocaïne. C’est le bassiste Pino Palladino qui le remplacera sur scène.

——->>>>>>> Partagez cet article sur les réseaux sociaux afin qu’il puisse aider d’autres bassistes motivés à progresser ! :-)

Influences de John Entwistle

L’un des musiciens qui a le plus influencé Enwistle a été Duane Eddy. C’est en effet en écoutant les riffs que le guitariste jouait sur les cordes graves de sa guitare que John eut envie de jouer de la basse. Il s’inspira aussi d’autre guitariste de rock and roll comme Gene Vincent ou encore du bassiste de R&B James Jamerson.

Instruments

John Entwistle fabriqua sa première basse en 1960, inspirée d’une Fender precision. C’est à partir de ce même modèle de Fender et de l’alliage de quatre autres basses qu’il en fabriquera une autre en 1967, baptisé « Frankenstein ». Il utilisera ainsi au cours de sa carrière de très nombreux modèles de basses telles que la Danelectro Longhorn (que l’on peut entendre dans le morceau phare My Generation), des Gibson Thunderbird ou encore des basses Alembic. Mais c’est avec la marque Warwick qu’il va créer un modèle « signature » d’exception : la Status Buzzard Bass.

Véritable collectionneur compulsif et concepteur d’instruments, John Entwistle possédait à sa mort plus de 200 basses et guitares.

——->>>>>>> Quelle est votre ligne de basse préféré de John ? Dite-le moi dans les commentaires. :-)

Blog BassistePro.com – Cours de basse

APPRENDRE LA GUITARE BASSE AVEC UN PRO

GROOVE LIKE A PIG

Communauté des bassistes motivés et bienveillants qui veulent passer au niveau supérieur

Johann Berby
Johann Berby
Pour aller plus loin
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Toto
Toto
2 années il y a

Il ne jouait pas du cor anglais qui est un bois (un hautbois grave), mais du cor d’harmonie (qui est un cuivre, entre la trompette et le tuba).

Table des matières

Johann Berby

Je m’appelle Johann Berby, je suis l’auteur du blog BassistePro.com

Lire plus à mon sujet et pourquoi j’ai commencé ce blog…

Articles les plus populaires
error: Tout le contenu du site est protégé !
16 Partages
Tweetez
Partagez16
Partagez
Enregistrer