Pino Palladino | Biographie

Fender Pino Palladino

Giuseppe Henry « Pino » Palladino est un bassiste gallois né le 17 octobre 1957 à Cardiff. Musicien de studio talentueux et très demandé, il est notamment connu pour avoir fait partie du groupe The Who de 2002 à 2016, suite à la mort de John Entwistle. Il est aussi réputé pour son éclectisme, étant capable de jouer du rhythm and blues au rock, en passant par le jazz, le funk ou encore le reggae. Il se perfectionnera également au cours de sa carrière dans un registre néo-soul.

Fender Pino Palladino
Cours de basse⎥Blog BassistePro.com – Cours de basse⎥apprendre la guitare basse avec un Pro⎥

——->>>>>>> Partagez cet article sur les réseaux sociaux afin qu’il puisse aider d’autres bassistes motivés à progresser ! :-)

Pino Palladino, sa carrière

À l’âge de 14 ans, Pino commence à apprendre la guitare. Il apprécie, à cette époque, des groupes comme Led Zeppelin et Yes. Puis, en 1977, à l’âge de 17 ans, il jette son dévolu sur la basse.

En 1980, Pino effectue son premier concert pour une chaîne de télévision locale à Cardiff. La même année, il rejoint le groupe de Jools Holland, Jools Holland and his Millionnaires, avec lequel il part en tournée. Cela lui donne l’occasion de s’acheter sa première basse fretless, une Music Man Stingray Bass.

En 1982, Palladino enregistre avec Gary Numan sur l’album I, Assassin. Devant le talent du bassiste, le producteur de l’album lui demande alors de contribuer au premier album de Paul Young.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Bernard Edwards Bassiste de Chic | Biographie

En 1983, l’album de Paul Young, No Parlez, connaît un grand succès, notamment grâce à la reprise d’un titre de Marvin Gaye, Wherever I Lay my Hat. Sur cet album, on peut entendre le style si particulier de Palladino. En effet, à cette époque, la basse était habituellement utilisée pour jouer des notes basses avec un son plutôt générique. À ce moment-là, Pino combine sa sonorité fretless avec un effet octaver. De plus, il montre un style de jeu composé d’accords et de contre-mélodies dans les notes hautes de l’instrument, choses assez originales pour l’époque.

Cette collaboration va grandement faire connaître Palladino et lui permettre de jouer avec Joan Armatrading, Go West et David Gilmour. Néanmoins, il continue les tournées avec le groupe de Paul Young, The Royal Family et ainsi à beaucoup voyager pendant 5 ans.

En 1990, Pino Palladino commence à faire évoluer son style en alternant le jeu de basse fretless et fretté, à 4 ou 6 cordes. Il va également travailler sur le premier album solo de Mike Lindup, Changes, aux côtés du guitariste Dominic Miller et de Manu Katché à la batterie.

En 1991, il rejoint Paul Rodgers pour former avec le batteur Kenney Jones le groupe The Law. Ils sortent un album éponyme par la même occasion.

Au cours des années 90, Pino Palladino va collaborer avec de nombreux artistes tels qu’Eric Clapton, Melissa Etheridge et Elton John. Il va aussi travailler, en 1999, avec Richard Ashcroft du groupe The Verve sur son premier album solo : Alone with Everybody.

Période néo-soul

C’est au cours de ses années que Pino va commencer à travailler sur des projets néo-soul. Lors d’une session d’enregistrement pour l’album de B.B. King Deuces Wild en 1997, il est remarqué par le chanteur soul D’Angelo, qui lui demande de collaborer avec lui pour son album Voodoo sorti en 2000. Pino jouera la partie basse sur quasiment toutes les chansons de l’album. Dans le même registre, on peut entendre le travail de Palladino sur une chanson d’Erykah Badu, Penitentiary Philosophy, présente sur l’album Mama’s Gun. Il jouera aussi en 2001 sur l’album 1st Born Second de Bilal. On peut aussi l’entendre sur les titres Like Water for Chocolate et Electric Circus du rappeur Common.

Débuts avec The Who

En 2002, suite à la mort de John Entwistle, un des membres-fondateurs du groupe The Who, Palladino est invité à devenir le bassiste de tournée du groupe. Au cours de cette année, il participe au jubilé de la reine Elizabeth II avec d’autres artistes remarquables comme Phil Collins, Paul McCartney, Eric Clapton, Elton John, etc.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Flea bassiste des Red Hot Chili Peppers | biographie

En 2003, alors que Pino rend visite à son ami Paul Simon, on lui présente Brian Eno, un auteur-compositeur, musicien et producteur. De cette rencontre, découle un enregistrement en studio ainsi qu’une tournée avec Simon & Garfunkel baptisé Old Friends. Palladino déclarera avoir été très inspiré par le groove du batteur Steve Gadd et du percussionniste Jamey Haddad.

En 2005, Steve Jordan, batteur du John Mayer Trio et ami de longue date de Palladino suggère à Mayer d’inviter Palladino au sein de la formation pour le concert au profit des victimes du tsunami en Asie du Sud-Est. De cette collaboration, va naître une grande alchimie entre les musiciens, qui vont enchaîner une tournée ainsi qu’un album : Try!. Palladino travaillera par la même occasion sur le troisième album de John Mayer, Continuum, ainsi que le quatrième : Battle Studies.

En 2006, il rejoint officiellement The Who en enregistrant avec les membres restants leur premier album en 24 ans : Endless Wire. La même année, il fait une tournée avec Jeff Beck ainsi qu’un enregistrement avec J.J Cale et Eric Clapton sur leur album The Road to Escondido.

En 2009, Palladino rejoint le claviériste Philippe Saisse et le batteur Simon Phillips pour former un trio de funk/jazz progressif. Ils vont effectuer plusieurs tournées en Europe de 2009 à 2010.

En février 2010, Pino joue à nouveau aux côtés de The Who lors du spectacle de mi-temps du Super Bowl XLIV. On peut aussi voir sur scène Simon Townshend (le petit frère de Pete Townshend) à la guitare, Zak Starkey à la batterie et John Bundrick aux claviers. Deux ans plus tard, ils effectueront une tournée « Revival » de leur album Quadrophenia.

En 2011, on peut entendre le jeu de basse de Palladino sur l’album 21 d’Adele, ainsi que sur un EP, Parallel Lives, du groupe français Revolver.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  John Entwistle | Biographie

En 2013, Palladino est invité à jouer sur l’album Nine Inch Nails, du groupe Hesitation Marks et à faire une tournée de l’album.

En 2014, il enregistre pour l’album Black Messiah de D’Angelo.

En 2016, Palladino était toujours en tournée avec The Who pour leur « Who Hits 50 ! » tour.

——->>>>>>> Partagez cet article sur les réseaux sociaux afin qu’il puisse aider d’autres bassistes motivés à progresser ! :-)

Influences de Pino Palladino

Selon Pino Palladino, James Jamerson, Danny Thompson et Norman Watt-Roy l’ont beaucoup inspiré. Il cite aussi Jaco Pastorius, Stanley Clarke, Bootsy Collins, Larry Graham, Michael Henderson, Anthony Jackson, Marcus Miller et Rocco Prestia. Après avoir développé son style néo-soul, il déclarera aussi que les albums Talking Book et Innervision de Stevie Wonder « étaient encore dans son sang ».

Instruments

Au début de sa carrière, Pino Palladino jouait sur une Music Man StingRay Fretless Bass couplée à une pédale Boss Octave (OC-2). Puis il va utiliser une Fender Precision Bass frettée ainsi qu’une Jaguar Bass. Plus tard, il va avoir droit à sa propre basse signature : Fender Precision Bass.

PINO PALLADINO SIGNATURE PRECISION BASS
Cours de basse⎥Blog BassistePro.com – Cours de basse⎥apprendre la guitare basse avec un Pro⎥

Êtes-vous un fan de Pino Pallandino ? Si oui, dites-moi pourquoi dans les commentaires :-)

Blog BassistePro.com – Cours de basse

APPRENDRE LA GUITARE BASSE AVEC UN PRO

GROOVE LIKE A PIG

Communauté des bassistes motivés et bienveillants qui veulent passer au niveau supérieur

Johann Berby
Johann Berby
Pour aller plus loin
S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Garel
Garel
4 années il y a

Oui j aime Paladino enfin son jeu de basse simple efficace je l ai vu pour la premiere fois Dans une emission tele presente par Manu il y a tres longtemps. Je l ai écouté avec The Who, impressionnant quand on connais Entwistle et sa main droite ouf..
Vu aussi en dvd vec Clapton.
Bref j aurai aimé me faire greffer des doigs aussi long que les siens

fl0
fl0
1 mois il y a

Pino Palladino exceptionnel !
Juste une petite rectification : “Like water for chocolate” et “Electric circus” sont 2 albums de Common, rappeur génial de Chicago.

Bassiste Pro
Administrateur
1 mois il y a
Répondre à  fl0

Coucou Janiaud,

Merci beaucoup pour ton retour.
C’est corrigé :)

Prends soin de toi.

Johann

Table des matières

Johann Berby

Je m’appelle Johann Berby, je suis l’auteur du blog BassistePro.com

Lire plus à mon sujet et pourquoi j’ai commencé ce blog…

Articles les plus populaires
error: Tout le contenu du site est protégé !
10 Partages
Tweetez
Partagez10
Partagez
Enregistrer