Quel retour de scène pour un bassiste

quel-retour-de-scene-pour-un-bassiste.jpeg

Bonjour les grooveurs créatif, aujourd’hui, je réponds à une question que m’a posée @Jackie Loup dans le Forum de l’Université GROOVE LIKE A PIG® : Quel retour de scène pour un bassiste.

C’est vrai que ce n’est pas du tout évident de savoir quel retour de scène utiliser pour un bassiste, quel taille pour le baffle du speaker, retour de scène actif ou retour de scène passif,

Quel retour de scène pour un bassiste

—->>>> Partage cet article sur les réseaux sociaux afin qu’il puisse aider, et encourager d’autres amateurs de basse motivés à progresser ! :-)

Vidéo YouTube : Quel retour de scène pour un bassiste

https://youtu.be/k00DR36sSg0

Transcription texte Vidéo YouTube : Quel retour de scène pour un bassiste

Bonjour les Grooveurs Créatifs et bienvenue dans cette nouvelle vidéo dans laquelle je vais répondre à une question que l’on m’a posée récemment dans le forum de l’Université GROOVE LIKE A PIG® à savoir quel retour de scène pour un bassiste dans cette vidéo, on va voir. 

Ce qu’est un retour de scène ? 

Et on va voir comment utiliser les retours pour obtenir une qualité sonore optimale sur scène. 

Mais avant ça, jingle.

Alors, c’est quoi un retour de scène ? 

Un retour de scène est un baffle que l’on met sur scène à disposition du musicien afin qu’il puisse s’entendre, mais aussi entendre les autres musiciens qui sont présents sur scène et joue avec lui. 

Alors, à quoi ça ressemble, ce fameux retour de scène ? 

Eh bien, ça ressemble à ça. 

OK, mais pourquoi avoir besoin d’un retour de scène alors que l’on a déjà nos amplis sur scène et notamment mon amplificateur ? 

Eh bien, si tu te poses cette question, c’est une excellente question. Vois-tu, tu es en répétition. Tu as uniquement ton amplificateur basse et clairement tes potes. Et toi, vous vous éclatez à bien jouer vos morceaux préférés et/ou vos compositions. 

Puis quand vous êtes en concert, eh bien, il y a l’amplification pour le public. On appelle ça la façade. 

Oui, il faut bien qu’ils vous entendent que l’on entende bien ta basse ronronner et percer l’Unix. Sauf que là, il y a un tout petit problème si le son et les volumes d’instrument ne sont pas traités comme il faut.

Eh bien, ça peut vite devenir un gros bazar sonore. Le son n’est pas du tout le même quand tu joues dans la salle de concert vide ou quand il y a le public qui est présent dans celle-ci.

Quel retour son choisir pour un musicien ?

En effet, l’acoustique change vraiment du tout au tout. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mi nina lola de Concha Buika

Alors, je ne rentrerai pas dans les détails techniques, mais c’est pour cela qu’il te faut un retour pour avoir une bonne perception de ce que tu joues ainsi que ceux que tes potes jouent parce que tu auras besoin de confort et de précision dans ton son pour non seulement bien jouer confortablement et aussi pour mieux comprendre sans avoir besoin de mettre ton son d’ampli à fond, mais aussi pour entendre les musiciens de ton choix. 

C’est ce qui va faire que tu vas te sentir confortable ou pas. 

Donc, une fois qu’on a mis les retours sur scène à disposition des musiciens, c’est génial. 

OK, mais on met quoi dans ces baffles ? 

Uniquement le son de notre instrument ? 

Dans notre cas, la basse uniquement. Eh bien, pas forcément.

Ça peut être uniquement la grosse caisse ou la batterie, plus la voix du chanteur et un peu de guitares. 

Si c’est ce dont tu as besoin à ce moment-là. 

Et ce qu’il y a vraiment de génial, c’est que tu peux doser le volume pour chaque musicien que tu souhaites entendre. 

Alors, ça veut dire quoi ?

Si, par exemple, tu veux uniquement que la grosse caisse de la batterie et un petit peu des cymbales, si tu demandes ce qu’on appelle les overhead, c’est pour pouvoir capter les cymbales de la batterie et que ça se soit bien fort dans un retour. 

Possible et qu’au même moment, en même temps que la guitare soit présente, mais beaucoup, beaucoup, beaucoup plus soft, moins forte. 

Eh bien, c’est possible. 

En fait, tout est possible et c’est comme cela que l’on va pouvoir gérer ce que l’on appelle les niveaux sur scène. Alors…

Comment obtenir une qualité sonore optimale sur scène ? 

Eh bien, premièrement, ça peut paraître bateau, mais il ne faut pas jouer trop fort parce que la majorité des musiciens auront tendance à vouloir jouer fort pour qu’on les entende, surtout nos chers amis guitaristes.

Mais ça reste entre nous, il ne faut pas le dire. 

Deuxième chose trouver le bon équilibre sur scène entre le son de ta basse et celui des autres musiciens, et ce, sans vos retours. 

Puis la même chose, mais cette fois-ci, avec vos retours, on va équilibrer les niveaux de cette manière. 

Quatrièmement, bien maîtriser le timbre de ta basse, c’est-à-dire que le son, c’était doit avant tout. 

J’ai d’ailleurs fait une vidéo sur le sujet. Elle va s’afficher sur le petit en haut à droite de l’écran. 

Cinquièmement, faire une école de ta basse qu’on l’acoustique le demande. Alors pourquoi ? 

Parce que des fois, on souhaite sur scène avoir le même son que chez soi dans sa chambre. 

Sauf que si tu fais ça, il se peut que ton saut ne se mélange pas super bien avec le son du groupe et l’acoustique du lieu de la performance. 

Des fois, quand tu feras tes réglages des cotisations, tu pourrais avoir un son un petit peu métallique quand tu écoutes uniquement ta base de manière isolée, mais quand tu l’écouteras avec le son du groupe, ta basse percera le mix et on aura tout le détail des notes du son de tes doigts et de la définition chaleureuse de ton son de base de cochon.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Rémi Rascar, le matos du bassiste et l'importance du réseau

En gros, si tu fais tout ça, c’est pour éviter d’avoir un son dit boum !

Alors ça veut dire quoi ? 

Ça veut dire qu’on ne comprend pas les notes que tu joues parce que ton son manque de clarté et de précision. 

Autre point très important avoir un ingénieur du son pour gérer tout ça. Pour que ce soit confortable pour tout le monde et pas stressant. 

Parce que les artistes doivent rester concentrés sur l’art, la performance, la communication avec le public et surtout, ne pas faire de la technique parce que c’est épuisant. 

C’est fatigant. Il faut savoir que l’ingénieur du son va gérer toute la partie son. Comme son nom l’indique, ingénieur du son va gérer tout ça. Toute la performance. Tous les détails de sons pour les musiciens et le. 

Ça veut dire quoi, ça veut dire qu’il va gérer la façade sonore pour le public, mais il va aussi gérer ton retour et celui de tes potes sur scène pour que vous soyez confortable et gère tout cela depuis sa table de mixage. 

On en vient la question suivante quel retour de scène pourrait on Bassiste ?

On va d’abord commencer avec deux notions très importantes. Premièrement, un retour actif et deuxièmement, un retour passif. 

Alors, c’est quoi un retour de scène actif ? 

Et bien, un retour de scène actif est alimenté un tweeter, un pavillon pour les fréquences aiguës, un haut-parleur et un amplificateur dans la même cabine. 

Grâce à cela, tu peux brancher directement le signal de ta table de mixage dans ce retour de scène. 

Ils ont généralement des connecteurs pour câbles symétriques, ce qui facilite également la tâche. 

Tout ce que tu as à faire est d’utiliser un câble XLR ou TRS pour connecter les retours actifs à l’une des sorties auxiliaires ou bus de la table de mixage. 

Donc, si tu as un retour de scène active, tu peux brancher ton micro chant et faire les chœurs en jouant de la basse. 

Tu pourras même faire les cotisations de ta voix directement depuis son retour. 

Quel est le meilleur retour de scène ?

Selon les modèles avant que j’oublie, si tu te pose la question de ce qu’est un câble symétrique ou un XLR, voyons voir d’abord tout de suite ce qui est un câble symétrique.

Et bien c’est ça. 

Comme tu peux le voir, il y a deux bagues de séparation, contrairement aux dires que tu utilises tous les jours pour brancher ta basse qui, lui, n’en a uniquement qu’un seul. 

Voici aussi ce qu’est un câble XLR. Comme tu peux le voir, il y a une femelle et il y a aussi un mâle. Passons maintenant au retour passif. Alors, c’est quoi ? Un retour de scène passif et un retour de scène passif et non alimenté de sa structure comprend un câble contenant un pavillon et un haut-parleur. 

Il nécessite un amplificateur de puissance externe. Il nécessite également un câble symétrique pour connecter la table de mixage à l’emploi de puissance. 

Tu auras aussi besoin d’un câble 10 picots en fonction des connecteurs, de l’amplificateur de puissance et des haut-parleurs. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment maîtriser son manche de guitare basse

J’insiste encore une fois sur le fait que d’avoir un retour de scène te permettra d’entendre clairement ce que toi et ton groupe joue et cela aide vraiment à offrir une performance musicale sans faille. 

Et pour le chanteur, si tu en as bien, ça va lui éviter de chanter.

Faux aussi, si tu te poses la question suivante à savoir c’est quoi un câble SpeakON ? 

Voici ce qu’est un câble SpeakON. 

Et voici aussi une entrée SpeakON. 

Alors, comme tu peux le voir, il y a en plus de connaitre la différence entre les deux types de retours, à savoir actif et passif. 

Un autre facteur important qui est la conception de celui-ci. Il y a différents modèles et chacun convient à différents types de situation et/ou de paramètres musicaux. 

Les besoins seront différents d’un lieu à un autre, dus à l’acoustique, mais aussi dus au type de musique que tu joues. 

Si, par exemple, tu fais un concert de rock avec six autres musiciens, par exemple, il y a basse, batterie, deux claviers, deux guitares et un chanteur. 

Et bien tes besoins ne seront pas les mêmes que si tu joues en quartette de jazz, à savoir contrebasse, piano, batterie et saxophone, par exemple. 

Là encore, tes besoins pour ton confort seront différents. 

Alors, dans quoi investir ?

Perso, je ne vais pas te recommander un retour en particulier, car c’est assez personnel en termes de besoins et de goûts. 

Et aussi parce que chaque retour a sa propre couleur, trouve un retour avec lequel ton groupe sera plus autonome si vous êtes amené à déplacer votre propre matos pour faire vos concerts. 

Si on vous propose un bac, c’est-à-dire du matériel fourni sur place lors de vos déplacements pour vos concerts. 

Dans ce cas, demandez uniquement du matériel que vous connaissez déjà et avec lequel vous êtes déjà à l’aise pour GROOVE LIKE A PIG®. 

En termes de puissance, entre 120 watts et 300 watts, c’est déjà pas mal pour faire des petits concerts pour la taille du baffles entre 12 pouces et 15 pouces, c’est parfait. 

Avec 15 pouces, vous êtes sûr d’avoir de bonnes fréquences bien graves, mais il faudra aussi s’assurer que les autres fréquences soient précises et confortables pour vos oreilles. 

J’espère que cette vidéo a aidé et que tu pourras choisir un peu plus facilement le retour de scène dont tu as besoin.

N’oubliez pas de liker cette vidéo et de la partager s’il vous plaît, ça soutiendra la chaîne et ça me motive à continuer à faire des vidéos sur la chaîne YouTube. 

Et pour ceux et celles qui viennent de nous rejoindre sur la chaîne. 

Je vous invite à venir prendre votre période d’essai à l’Université GROOVE LIKE A PIG®. 

On se retrouve tout de suite de l’autre côté, WoOoW.

—->>>> Est-ce que cet article t’a été utile ? Dis-le-moi dans les commentaires ! :-)

Blog BassistePro.com – Cours de basse

APPRENDRE LA GUITARE BASSE AVEC UN PRO

GROOVE LIKE A PIG®

La Plus Grosse Communauté Francophone des Bassistes Motivés et Bienveillants qui Veulent Passer au Niveau Supérieur

Johann Berby
Johann Berby
Pour aller plus loin
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Table des matières

Johann Berby

Je m’appelle Johann Berby, je suis l’auteur du blog BassistePro.com

Lire plus à mon sujet et pourquoi j’ai commencé ce blog…

Articles les plus populaires
error: Tout le contenu du site est protégé !
0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer