2 choses que les experts font différemment des autres quand ils s’entraînent !

motivation

Cela vous arrive de vous entraîner à la guitare basse et de répéter encore et encore les mêmes passages ? De répéter jusqu’à plus soif tellement vous êtes déterminés à progresser ?

Mais, malgré votre détermination à vous exercer à la basse, vous n’êtes toujours pas aussi bon que Marcus Miller ou Steeve Harris.
Quand vous les voyez à l’écran, vous vous dites « mais comment font-ils pour être aussi balèzes ? »

Note : Cet article invité a été écrit par Roman Buchta du blog Ouimusique.coach

——->>>>>>> Partagez cet article sur les réseaux sociaux afin qu’il puisse aider d’autres bassistes motivés à progresser ! :-)

motivation
Cours de basse⎥Blog BassistePro.com⎥Apprendre la guitare basse avec un Pro

Ou alors vous êtes plus du genre à vous exercez sur votre guitare que quand cela vous plaît.

Histoire que cela reste un moment de plaisir, de détente et de fun. Il y a déjà le boulot pour se faire suer alors pas moyen d’en rajouter.
N’empêche que vous aussi, vous adoreriez jouer aussi bien que ces stars de la guitare basse. Peut-être même que vous vendriez père et mère pour cela…

Le plus fou, c’est que les journées de ces 2 prodiges n’ont que 24 heures. Tout comme les vôtres. Mais même si vous bossiez du matin au soir, pas sûr que vous égaliez leur aisance technique, leur virtuosité. Je me trompe ?

Par expérience, je sais que c’est frustrant de se sentir limité. De se dire qu’on n’appartient pas à la catégorie des « ultra-talentueux ».

Mais, est-ce vraiment une histoire de talent ?

Si je vous disais que non.

Si je vous dis que des chercheurs ont découvert ce que les top-performers font différemment des autres pendant leur entraînement. Et que c’est cela qui les rend meilleurs. Cela vous intéresse ?

Alors bienvenue dans l’univers de la psychologie de la performance ! 😉

Pourquoi il est crucial de connaître les ingrédients du succès

Gagnez du temps quand vous pratiquez la guitare basse

Si vous vivez dans le même monde que moi, je ne crois pas que vous ayez du temps libre à revendre.

Encore moins à gâcher.

Le temps que vous investissez dans votre travail musical est donc très précieux. Vous pourriez l’utiliser pour vous détendre, vous reposer ou jouer avec vos enfants.

Alors autant le rendre le plus prolifique possible !

Imaginez que vous possédiez un potager.
Un jour, vous allez au marché et un paysan vous propose 2 types de graines de tomate. Un type qui pousse lentement et donne des récoltes modestes. Un autre type de graines qui pousse vite et donne des récoltes plus abondantes et d’aussi bonne qualité.
A prix égal, quelles graines choisiriez-vous ?

On est d’accord.;)

C’est là tout l’intérêt des études scientifiques sur l’apprentissage.
Grâce à elles, vous découvrez ce qui fonctionne réellement pour progresser plus vite en musique.

Si vous n’avez pas de temps à perdre dans du travail sous-efficace, vous n’en avez pas non plus pour réinventer la roue alors qu’elle existe déjà.
Autant utiliser tout de suite les méthodes que les chercheurs ont démontrées comme les plus efficaces.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  I Feel Good de James Brown

Démystifiez les génies de la basse

Et oui ! Admirer un musicien a du bon !

Cela vous met des étoiles dans les yeux. Cela vous motive et vous pousse à l’action. C’est d’ailleurs certainement cela qui vous a amené à commencer la basse.

Mais comme toutes les médailles, celle-ci à un revers.

Si votre façon de vous entraîner à la basse est mauvaise, vous progresserez peu. Et, au fil du temps, vous chuchoterez au fond de vous : «Je ne suis pas comme lui. Lui il est bourré de talent. Jamais je ne jouerai aussi bien que lui, pas la peine de rêver, c’est peine perdue…»

Savez-vous que pour une partie de votre esprit, l’inconscient, ces paroles sont des injonctions ! Et cette partie appliquera ces « directives » si vous les répétez trop souvent.

Quand on voit qu’aujourd’hui des hôpitaux opèrent de la thyroïde des patients sous hypnose. On est plus trop en mesure de douter de l’immense pouvoir de ce qu’on appelle l’inconscient.

Autant éviter de s’attirer ses foudres.

Car une chose est sûre. Aucun des guitaristes que vous admirez a passé son temps à se répéter intérieurement :« je ne deviendrai jamais un musicien sensationnel, je ne suis pas assez doué, c’est trop tard… »

Pourquoi vous, vous feriez cette erreur ?

Boostez votre motivation pour travailler la guitare basse

Quel est l’ingrédient le plus important pour s’investir dans la durée quand vous apprenez la guitare basse ?

LA MO-TI-VA-TION.
Et de quoi se nourrit la motivation ?

DE PRO-GRÈS !

D’après vous, combien de musiciens laissent leur instrument prendre la poussière parce qu’ils sont meurtris de ne pas progresser ?

Une quantité astronomique.
Ils sont aussi nombreux que les feuilles oranges qui jonchent le sol en automne.

Tout cela parce que ces pauvres diables, dont j’ai trop longtemps fait partie, n’utilisent pas une méthode efficace de travail.
Ils enchaînent des heures d’exercices sur leur guitare et, au fil des mois, leur détermination se transforme en une amère frustration.

A ce sujet vous découvrirez les 7 facteurs de démotivation des musiciens et leurs antidotes pour rester motivé.

Quoi qu’il en soit, semer sans récolter, c’est pas terrible comme programme.
Autant en choisir un meilleur ! 😉

Ça tombe bien c’est ce que je vous propose dans la suite de cet article !

Les meilleurs contre les moins bons : Quelles différences dans leurs manières de s’entraîner

Des chercheurs de l’université de New-York ont mené une étude sur les habitudes d’entraînement des basketteurs.
Leur but ? Découvrir si oui ou non des différences existent entre les stratégies d’entraînement des meilleurs tireurs de paniers à 3 points (70% de paniers et plus) et les moins bons (55% et moins).

motivation
Cours de basse⎥Blog BassistePro.com⎥Apprendre la guitare basse avec un Pro

Différence #1 : Les meilleurs joueurs se fixent des buts beaucoup plus précis

Lors de leur entraînement, les meilleurs tireurs définissent des objectifs spécifiques à propos de ce qu’ils veulent réaliser et ils se focalisent dessus avant chaque nouveau lancé.

Ils se disent : « Je vais tirer 10 paniers sans que la balle ne touche le cercle »
ou : «  Je vais faire attention à garder mon coude droit détendu pendant les 5 prochains tirs »

Les plus mauvais tireurs se fixent des objectifs généraux comme :

« Je vais tenter de réussir dix paniers » ou « Je vais essayer de faire un beau lancé ».

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Guitar Pro 38 raccourcis clavier les plus importants pour écrire tes lignes de basse.

Différence #2 Les moins bons joueurs analysent peu leurs échecs

Tous les basketteurs réussissaient et rataient des lancés.

Mais, entre les meilleurs et les moins bons, une différence de taille crevait les yeux dans la manière d’analyser les lancés ratés.

Les meilleurs tireurs considéraient que leurs échecs étaient dus à des défauts techniques. Il analysaient l’origine de leurs ratés avec la minutie d’un archéologue qui dépoussière au pinceau un crâne humain vieux de 40 000 ans.

S’ils avaient échoué c’est « parce qu’ils n’avaient pas assez plié leurs genoux » ou « parce que le poids de leur corps était trop à l’arrière ».

Ils en déduisaient ensuite un objectif plus affiné encore pour leurs prochains tirs. Et d’échecs en analyses, ces joueurs d’élites affinaient toujours plus leur objectif à chaque test. Ils affûtaient leur but un peu comme un joaillier taille une pierre précieuse pour lui donner une forme spectaculaire et une brillance splendide.

C’est toujours mieux que de se dire « encore raté », « je suis trop nul », ou « j’y arriverai jamais…»

En revanche, les joueurs les moins performants ne cherchaient pas trop à analyser l’origine de leurs échecs. Ils se contentaient de l’attribuer à des facteurs vagues du style « j’ étais pas dans le coup », «  je manquais de concentration…»

Ce n’est pas ce que l’on sait qui compte mais ce que l’on en fait !

Vous vous dites peut-être que les joueurs les moins doués disposaient de moins de connaissances sur la technique des paniers à 3 points ?

Après tout, cela expliquerait pourquoi les joueurs de faibles niveaux analysaient moins leurs erreurs. Et aussi pourquoi ils définissaient des objectifs flous !

Les chercheurs se sont demandés la même chose. Pour en avoir le cœur net, ils ont donné à tous les joueurs impliqués un test destiné à évaluer leur niveau de connaissance sur la technique des paniers à 3 points.

Et devinez quoi ?

Les scientifiques ont mis en évidence qu’aucune différence significative n’existait entre les niveaux de connaissance des deux catégories de joueurs !

Intéressant n’est-ce pas ?

En clair, les bons et les mauvais joueurs ont autant de connaissances mais ils n’en font pas le même usage…

Les mauvais joueurs ne s’en servent pas pour améliorer leur technique.

A l’inverse, les bons puisent dans leurs connaissances comme dans une source de savoir précieuse. Ils les utilisent pour définir des plans, étudier leurs essais, et orienter leur travail vers plus d’efficacité.

De l’apprentissage du basket à l’apprentissage de la guitare basse

Les deux différences clés entre les les bassistes de haut vol et les autres

Pour en revenir à la basse, vous pouvez conclure que la différence entre les bons bassistes et « les moins bons » bassistes se situe à deux niveaux.

D’une part, elle réside dans vos connaissances de la guitare basse, de la technique instrumentale, du solfège, de l’harmonie.

D’où l’énorme avantage d’avoir un prof bon comme Johann.

Un prof qui vous transmet les connaissances dont vous avez besoin, de la manière la plus adaptée et dans l’ordre le plus pertinent.

Il y a autant de différences entre apprendre seul ou avec un excellent prof qu’entre le jour et la nuit.

D’autre part, cette différence entre les excellents bassistes et les bassistes plus modestes prend également racine dans l’utilisation de ces connaissances.

Comme l’a dit Michel Audiard :

« Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche. »

motivation
Cours de basse⎥Blog BassistePro.com⎥Apprendre la guitare basse avec un Pro

Conseils pratiques pour s’exercer à la guitare basse

Et oui ! La bonne nouvelle, c’est que pour ces 2 aspects c’est vous qui avez la main !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les bases indispensables à maîtriser pour progresser quand on est débutant et 6 solutions.

Vous pouvez par exemple :

– Analyser les séquences de vos entraînements qui donnent le plus de fruits (progrès plus rapides, plus durables)
– Identifier ce qui les rend si efficaces
– Répéter davantage ces aspects qui fonctionnent si bien et chercher à les élargir à d’autres types d’exercices !

Vous pouvez également déterminer la cause de vos erreurs au lieu de les répéter bêtement.

– Dès que vous bloquez sur un passage. Vous stoppez.
– Là vous commencez à réfléchir à ce qui bloque et à comment changer la donne.
– Et vous ne reprenez la guitare que quand vous avez une idée de comment mieux travailler le passage concerné !

Et enfin, vous pouvez vous décider à prendre des cours pour accélérer votre apprentissage !

BONUS EXCLUSIF : FORMATION OFFERTE POUR LES BASSISTES NIVEAU DÉBUTANT – INTERMÉDIAIRE

Si vous désirez allez plus loin dans vos progrès, j’offre une formation (entièrement gratuite) pour les bassistes de niveau débutant à intermédiaire, avec plus de 5h30 de vidéos de cours pour vous guider pas à pas.

Si c’est quelque chose qui vous intéresse, je vous invite à passer à l’action en CLIQUANT ICI ou sur l’image ci-dessous.

bannierebassistepro cliquerici

Conclusion :

Se dire qu’on n’atteindra jamais le niveau technique des musiciens qui nous font rêver est horriblement frustrant.

C’est comme laisser moisir une voiture de sport dans son garage parce qu’on s’est fait retirer le permis pour non-port de la ceinture !

Mais, contrairement à ce que beaucoup pensent, devenir excellent n’est pas qu’une histoire de talent.

L’élite des sportifs, musiciens, et autres, est avant tout composée de personnes qui s’entraînent plus efficacement que les autres.

Les bassistes qui vous envoient du rêve appartiennent très sûrement à cette catégorie que tout le monde envie.

Ces gens-là définissent leurs objectifs et analysent leurs erreurs avec autant de soin qu’un horloger Suisse qui répare une montre de luxe.

Vous pouvez agir comme eux.

C’est pas facile car cela demande de la patience et de la réflexion. Le plus dur sera peut-être de vous retenir de jouer et de réfléchir un peu.

C’est ce que cela m’a fait.

Et oui, le cerveau est paresseux. Réfléchir demande plus d’effort que de jouer encore et encore le même geste.

Un peu comme resté sur son canap’ à scotcher l’écran demande moins d’investissement que de sortir son tapis de sport et de faire des pompes.

L’expression « répéter bêtement » pourrait venir de là !!!

Mais si vous appliquez ces 2 astuces que les meilleurs utilisent toujours. Bingo !
Vous serez le roi du pétrole ou presque…

Une chose est sûre, vous révolutionnerez vos séances de travail.

D’un coup, vous allez vous rendre compte que vous pouvez progresser bien plus vite que ce que vous ne l’aviez cru jusqu’ici.

Et vous savez ce que vous ressentez quand vous constatez que vous avez progressé ? C’est un bon feeling n’est-ce pas ?

——->>>>>>> Alors, quels objectifs précis allez-vous définir pour votre prochain entraînement à la basse ? Dites-le moi dans les commentaires ! :-)

Avec confiance et motivation;)

Roman Buchta du blog Ouimusique.coach

Blog BassistePro.com – Cours de basse

APPRENDRE LA GUITARE BASSE AVEC UN PRO

GROOVE LIKE A PIG

Communauté des bassistes motivés et bienveillants qui veulent passer au niveau supérieur

Johann Berby
Johann Berby
Pour aller plus loin
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Table des matières

Johann Berby

Je m’appelle Johann Berby, je suis l’auteur du blog BassistePro.com

Lire plus à mon sujet et pourquoi j’ai commencé ce blog…

Articles les plus populaires
error: Tout le contenu du site est protégé !
22 Partages
Tweetez
Partagez22
Partagez
Enregistrer