4 clés pour avoir un bon son avec sa guitare basse

4-cles-pour-avoir-un-bon-son-avec-sa-guitare-basse

Avoir un bon son de guitare basse c’est possible, mais faut-il encore savoir comment faire…

Vous vous êtes toujours demandé comment avoir un son de guitare basse précis et clair ? Comment avoir un son plus rond ? Comment obtenir un gros son de basse ?

Vous êtes frustré parce que votre guitare basse a un son métallique, mais vous aimeriez bien avoir un bon son de basse

Alors cet article est pour vous. :-)

Avoir un bon son de basse

Premièrement, avant d’investir dans du matériel onéreux, ou de se prendre la tête pendant des heures sur son matériel en l’injuriant de tous les noms (si, si, j’ai déjà vu des bassistes le faire à mainte reprise), la première question à se poser est :

Quel type de son de basse ai-je envie d’avoir ? Et pourquoi ?

À priori, cela peut paraître bête comme ça, mais beaucoup de bassistes ne se sont jamais posé cette question.

——->>>>>>> Partagez cet article sur les réseaux sociaux afin qu’il puisse aider d’autres bassistes motivés à progresser ! :-)

Voici 4 clés pour avoir un bon son de guitare basse

Je vous propose 4 clés pour avoir un bon de guitare basse.

Clé n°1 pour avoir un bon son de basse

Commençons par le début. Il faut d’abord bien utiliser la technique main gauche et main droite pour avoir un bon son.

Souvent, certains bassistes négligent cet aspect.

Main gauche

Si vous appuyez votre main gauche comme il se doit sur le manche de votre basse électrique, vous n’aurez alors aucun buz dans votre son, c’est donc un très bon point de départ pour avoir un joli son de basse bien rond.

Pour rappel, il faut appuyer près de la frette et non sur la frette. Si vous appuyez sur la frette, vous aurez alors tout un tas de buz dans votre son.

Main droite

Pour obtenir un gros son de basse, avec votre technique main droite, il faudra attaquer les cordes en partant de votre dernière phalange.

Pour cela, je vous invite à visualiser le geste (adéquate) :

Imaginez un pot de yaourt, ou un gros plat dans lequel il y a une énorme sauce, crème au chocolat. Pour manger par gourmandise, vous allez pointer votre doigt en direction du pot pour vous délecter de la crème, non ?

Votre doigt plonge dans le pot, de la pointe du doigt jusqu’à la dernière phalange, puis votre doigt, reviens vers vous.

Que s’est-il passé ?

Et bien, vous voyez, cette intention et ce mouvement du doigt, ce geste de délectation remplie de douceur, et bien, c’est exactement ce que vous devez faire avec les cordes de votre guitare basse.

C’est-à-dire, partir de la dernière phalange de votre index et de remonter le doigt jusqu’à la limite de la pointe du doigt.

À tout cela, viendra se greffer une excellente technique main droite à avoir.

Il faudra alors alterner les doigts de la main droite et s’assurer d’avoir le même son avec chaque doigt.

——->>>>>>> Partagez cet article sur les réseaux sociaux afin qu’il puisse aider d’autres bassistes motivés à progresser ! :-)

Clé n°2 pour avoir un bon son de basse

Pour avoir un son de guitare basse précis et clair !
Il faut d’abord que votre esprit soit lui aussi clair et précis sur ce qu’il souhaite.

En premier lieu, il faut commencer par réfléchir au type de son que l’on souhaite avoir.

Cela fonctionne un peu comme une visualisation mentale !

Qu’est-ce que cela veut dire ?

J’entends par là qu’il faut que vous puissiez entendre dans votre tête (dans votre imagination) le type de son que vous souhaitez avoir à tout prix, le grain, le touché, la sensibilité, la rondeur, la réponse sonore, etc.

C’est vraiment la première étape.

Anecdote

Quand mon très regretté maître Charles Claisse me parlait à la contrebasse de visualisation mentale et auditive quand j’avais 18 ans, cela me paraissait complètement abstrait.

Je me souviens même d’une fois en plein cours, où je me suis demandé s’il n’avait pas fumé une substance non ordinaire.

Puis, au fil des expériences, des collaborations, et d’un peu plus de maturité, j’ai repensé à tout ce que mon maître me disait quelques années plutôt.

J’ai donc appliqué religieusement de nouveau ces conseils inestimables et tant utile et efficace, mais cette fois-ci sur ma guitare basse.

Mon esprit était affecté par tous ses enseignements qui me revenaient en pleine figure comme un élastique que l’on tire jusqu’à sa limite d’étirement.

OK, mais comment ça fonctionne cette histoire de visualisation « auditive » ?

Il s’agit simplement de s’immerger dans son monde intérieur et d’imaginer avec le plus de clarté possible, le son de vos doigts, mais aussi, le souffle des enceintes, la chaleur de vos doigts additionnés à la tête à lampe et/ou à transistor de l’amplificateur basse.

Il faut visualiser les images, les sons, les sensations et surtout les émotions que vous ressentez quand vous écoutez votre propre son (imaginé). La clé pour une visualisation c’est l’émotion que vous ressentez quand vous avez atteint votre objectif.

Peu de musiciens ont conscience de cela et avec le côté très macho du milieu musical, on aurait tendance à considérer cela comme de l’ésotérisme et non comme le pouvoir réel du cerveau (neuroscience).

Le corps et l’esprit ne sont qu’un !

Aussi, il ne faudra pas oublier que le cerveau humain ne fait aucune distinction entre ce qui est réel et ce qui est imaginé.

——->>>>>>> Partagez cet article sur les réseaux sociaux afin qu’il puisse aider d’autres bassistes motivés à progresser ! :-)

Avoir un bon son de basse – Clé n°3

Ici, je vais vous parler de votre amplificateur basse.

Comme énoncé au début de cet article, nullement besoin d’avoir un gros amplificateur qui coûte cher pour avoir un bon son de basse.

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle

La mauvaise nouvelle, c’est que si vous rencontrez des difficultés avec votre son de guitare basse, c’est que cela provient à 95% de vous et non du matériel.

La bonne nouvelle, c’est que nous allons solutionner ce problème.

Je vous invite à regarder la vidéo suivant : « Comment régler un amplificateur de guitare basse facilement ? » dans laquelle je parle du timbre de la guitare basse, de l’importance de connaître parfaitement son instrument.

Je recommande toujours de s’entrainer sur des instruments de moyenne qualité voir, de basse qualité, que ce soit un amplificateur de premier prix ou une basse électrique de premier prix.

Pourquoi ?

Parce que vous n’aurez pas le choix que d’apprendre à faire sonner ce matériel.

À force de voyager à travers le monde et d’avoir pu visiter tous les continents de la planète de nombreuses fois, d’avoir été confronté à d’autres cultures ainsi qu’à d’autres modes de pensées, d’autres approches de la pédagogie musicale, et aussi à tant de situations incongrues.

Je me suis rendu compte que dans les pays où les personnes n’ont pas beaucoup, voir peu, voir même aucun moyen, il y a une créativité, une sensibilité extraordinaire, en plus d’une connexion spirituelle à la nature dont je serai incapable de mettre des mots justes dessus.

Ce qui me fascine c’est la facilité déconcertante avec laquelle d’autres personnes issues d’autres peuples et cultures arrivent à faire sonner le même instrument de musique (la guitare basse), mais avec des instruments vraiment rudimentaires.

En occident, il y a toujours ce phénomène :

Quand un noir joue des polyrythmies complexes sur un tambour,
Il a le rythme dans la peau,
C’est normal !

Quand un autre homme qui n’a pas la peau basanée,
fait la même chose,
C’est un génie du rythme !

Johann Berby

J’ai été confronté de nombreuses fois à cette manière de penser.

J’ai grandi chez les Ch’tis dans le nord de la France, et je n’ai pas été formé aux rythmes complexes comme le sont certains enfants de villages africains, indiens, brésiliens, etc.

J’ai du donc comprendre, faire, refaire, analyser, décortiquer, réfléchir, ressentir autrement, tout apprendre par moi-même pour enfin y arriver presque…

Anecdote


J’ai le souvenir d’un voyage au Mali, je suis parti le 31 décembre 2008.

Je monte dans l’avion (Air France), celui-ci à plus de 2h30 de retard avant de décoller, je stresse parce que je vais arriver en retard dans la famille malienne qui m’accueille et qui m’héberge pour 3/4 jours.

Je pars pour un voyage initiatique et touristique de 2 semaines, car à ce moment précis de ma vie, je désirai améliorer un style de jeu particulier et apprendre à jouer d’autre instrument ethnique et découvrir quelques autres techniques de jeu que je pourrais adapter ensuite à la guitare basse.

J’avais pris avec moi à l’époque uniquement ma jazz basse Mexicaine rouge, un jack-jack, un diapaon et deux grosses valises vide pour revenir en Europe et en Amérique du Nord (à ce moment de ma vie, je vivais entre Paris et Montréal) avec le plus de souvenirs possible de ce pays magique et d’une richesse culturelle hors-norme.

Un mois avant mon arrivée au Mali, je jouais salle comble à la salle Pleyel avec Jan Garbarek, Trilok Gurtu et Oumou Sangaré (LA diva malienne), c’était la dernière date d’une petite tournée internationale fort sympathique.

4 jours après mon arrivée au Mali, on me présenta Mr Sibiri Samaké, qui allait devenir un de mes mentors qui a changé ma vie et mon approche de la musique rythmique des musiques de l’Afrique de l’Ouest.

En Afrique, il n’y a pas beaucoup voir très peu de matériel professionnel quand on souhaite se mettre à la musique et étudier les instruments non traditionnels.

Le Mali ne fait pas exception à cette règle, j’ai dû apprendre à m’adapter de cette manière avec le matériel local quand j’étais sur place.

Pour ce qui concerne les instruments traditionnels, il suffit de prendre ce que la nature offre : calebasse, bubinga, etc, et on peut fabriquer ses instruments traditionnels.

Les locaux m’avaient fabriqué un ampli basse sur mesure dont voici la photo ci-dessous (ceci n’est pas une blague) :

avoir un bon son avec sa guitare basse
Cours de basse⎥Blog BassistePro.com – Cours de basse⎥apprendre la guitare basse avec un Pro⎥


Cette expérience a été l’une des plus belles choses qui pouvait arriver dans ma vie en tant qu’être humain et aussi en tant que musicien professionnel.

Souvent, les musiciens professionnels se construisent un rempart d’égo, parce qu’ils jouent avec plein de monde, voyagent énormément, ont de la célébrité, des sponsors, de l’argent, ce besoin permanent d’être importants au regard des autres, etc. Bref, des broutilles.

Pour moi, ce voyage m’a appris à ne pas tomber dans ce piège et à regarder la vie autrement tout en me focalisant sur l’essentiel :

  • L’amour
  • La famille, les vrais amis
  • Le travail du son avec sa guitare basse
  • La passion
  • L’échange
  • Le partage
  • Rester toute sa vie un éternel étudiant
  • Garder l’esprit de curiosité et être en permanence ouvert (sans être naïf non plus)

J’étais dans la cambrousse au milieu de nulle part avec un chasseur guérisseur, musicien philanthrope (Sibiri Samaké), qui m’apprenait des rythmes très complexes et je devais faire sonner cet amplificateur basse local (photo ci-dessus).

Mais quelle expérience de malade. :-)
J’ai aimé jouer sur cet « ampli basse« , je dois vous avouer que ce n’était pas facile les premiers jours, mais j’ai pris plaisir à essayer de faire sonner cette oeuvre locale.

Je l’a qualifie d’oeuvre parce qu’il faut être quand même créatif et avoir un certain talent pour pouvoir créer comme ça, quelque chose d’utile avec des choses complètement improbables.

Fin de l’anecdote

Donc, il y a deux types de réactions possibles dans ce genre de situation :

  • Accepter de faire avec ce que l’on a et profiter de chaque instant

ou

  • Se plaindre en permanence de ne pas être dans sa zone de confort.

Avoir un bon son de basse – Clé n°4

Il faut s’enregistrer régulièrement quoiqu’il arrive.

Que vous fassiez votre première session de studio d’enregistrement ou que vous jouiez dans votre salon ou dans votre garage avec vos amis, vous devez vous enregistrer à tout prix.

Il est toujours intéressant d’écouter et de pouvoir mesurer ses progrès dans le temps.

Prendre le temps d’écouter et d’analyser les idées musicales qu’on a eues à un moment donné dans sa vie et de revenir vers elles pour créer davantage et l’un des meilleurs moyens de continuer à progresser en son et en musicalité.

Vous devez aussi vous inspirer du son de vos bassistes préférés, il faut écouter le son des bassistes que vous aimez ainsi que le son des autres musiciens que vous aimez (guitare, batterie, piano, contrebasse, etc).

Avec une telle approche, vous pourrez vous différencier de n’importe quel autre bassiste.

Avoir un bon son de guitare basse – Ce qu’il faut retenir

  • Avoir une excellente technique main gauche et technique main droite
  • Avoir un esprit clair et précis sur ce que l’on souhaite.
  • Visualisation “auditive », le pouvoir réel du cerveau
  • Peu importe l’amplificateur basse
  • Accepter de faire avec ce que l’on a
  • Sortir dès que possible de sa zone de confort

Alors, aussi bête que cela puisse paraître, peu de personnes, ou du moins pas beaucoup de bassistes se posent ces questions.

Et pourtant, avoir un bon son de basse est donner à tout le monde, ce n’est pas la chose la plus difficile à mettre en place dans sa routine de travail.

Si on compare avec le fait d’avoir son propre son de basse (signature sonore) qui est une autre paire de manches.

Que faites-vous pour améliorer votre son de guitare basse ? Dîtes le moi dans les commentaires. :-)

Blog BassistePro.com – Cours de basse

APPRENDRE LA GUITARE BASSE AVEC UN PRO

GROOVE LIKE A PIG

Communauté des bassistes motivés et bienveillants qui veulent passer au niveau supérieur

Johann Berby
Johann Berby
Pour aller plus loin
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Drumstach's'Wood jean noel
Drumstach's'Wood jean noel
3 années il y a

Bonjour Johann ,tu as la chance de Vivre de ta Passion , c est la plus belle chose qui puisse arriver dans une Vie , bravo , et toujours simplement optimiste , sachant s accommoder aux situations , ( les gens qui se plaignent , sont toujours pour tout en train de râler !!!!!) moi perso je suis un Caméléon , mais j essaye toujours de choisir mes couleurs !!!!!!! allez bon Groooooooovvvvve pour tous les Bassistes !!! Et encore merci pour tes supers conseils !!
Stach

Table des matières

Johann Berby

Je m’appelle Johann Berby, je suis l’auteur du blog BassistePro.com

Lire plus à mon sujet et pourquoi j’ai commencé ce blog…

Articles les plus populaires
error: Tout le contenu du site est protégé !
24 Partages
Tweetez
Partagez10
Partagez
Enregistrer14